Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Qui cherche à conquérir l’Occident?

Il y a encore peu, suggérer que quelqu’un cherche à conquérir l’Occident paraissait anachronique et absurde. A cet égard, la guerre en Ukraine vient de refermer une parenthèse « bienheureuse ». Ce bouleversement devrait nous rappeler que les conflits idéologiques, eux, ne cessent jamais. Et l’article qui suit montre qu’il est beaucoup plus difficile de les affronter.

Le Projet est un document secret rédigé par des membres des Frères musulmans. Des policiers européens l’ont découvert en novembre 2001 dans la maison d’un banquier à Campione, une enclave italienne en territoire suisse.

Le livre qui en parle

Le journaliste Sylvain Besson l’a fait connaître dans le monde francophone et lui a consacré un livre : La conquête de l’Occident. Le projet secret des islamistes (Paris, Seuil, 2005). Voici comment il présente ce texte :

« Ceci est l’histoire, longtemps occulté, d’une société secrète et de son projet de conquête du monde. Du milieu du XXe à nos jours, des hommes formant l’avant-garde de l’islam militant ont mis leur vie au service d’une ambition grandiose : établir un État islamique sur toute la terre. Membres de l’organisation des Frères musulmans, ils ont œuvré dans l’ombre, dissimulant leurs objectifs ultimes aux regards extérieurs. Comprendre leurs stratégies et leurs méthodes est crucial, car les Frères et leurs héritiers constituent la plus organisée des forces qui parlent au nom de l’islam en Occident » (p.11).

Plusieurs autres livres traitent du même sujet

Plus récemment, Alexandre del Valle et Emmanuel Razavi ont consacré un livre très documenté qui met en lumière l’actualisation de cette stratégie de conquête : Le Projet. La stratégie de conquête et d’infiltration des Frères musulmans en France et dans le monde (Paris, L’Artilleur, 2019). Alors qu’en 2001, on pouvait encore considérer que cette stratégie était secrète, 20 ans plus tard, ce n’est plus le cas.

« L’organisation islamiste des Frères musulmans n’est pas à l’origine d’un complot secret, d’une offensive invisible connus seulement de quelques hauts dignitaires. Pas d’objectifs cachés, pas de stratégie dissimulée aux yeux des « mécréants ». Au contraire. Comme ce fut le cas pour tous les pires projets totalitaires, de Lénine à Hitler et Mao, les textes fondateurs annoncent tout, noir sur blanc. Il faut donc lire et faire l’effort de comprendre » (quatrième de couverture).

De nombreux livres présentent et analysent ces textes fondateurs (Xavier Ternisien, Les Frères musulmans, Fayard/Pluriel, 2010 ; Joachim Véliocas, Les Frères Musulmans dans le texte, Tatamis, 2016 ; Youssef Chiheb, Les théoriciens de l’islam radical, VA Editions 2019 ; Mohamed Sifaoui, Taqiyya ! Comment les Frères musulmans veulent infiltrer la France, L’Observatoire, 2019.).

Lire aussi Les musulmans doivent-ils islamiser l’Occident?

Le grand déni

Le plus étrange, c’est que pratiquement aucun politicien ou responsable d’Église ne semble connaître ou vouloir connaître ces textes et stratégies de conquête. C’est comme si l’énormité de ce projet de conquête leur semble impensable et dès lors ils refusent d’y consacrer un peu de leur pensée. Cette méconnaissance et cette irresponsabilité sont graves.

Voici donc un de ces textes, parmi tant d’autres, qu’il est urgent de lire.

Pour lire Vers une stratégie mondiale pour la politique islamique, cliquer ici

Lire aussi L’Occident dans l’imaginaire des hommes et des femmes du Machreq et du Maghreb

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?
S’abonner à notre newsletter.

En soumettant ce formulaire, j’accepte la politique de confidentialité

Articles en relation

L'islam n'est-il qu'une religion? Sur la photo de cette manifestation contre les Etats-Unis, on voit à côté du slogan "Down with USA" des pencartes à l'effigie de Khomeini et Kamenei.
A rebours du discours officiel tenu par les imams et une majorité d’hommes et femmes politiques, trois personnalités musulmanes dénoncent les problèmes provoqués par les textes sacrés de l’islam.
14695309572_c2d6fcf924_k
Depuis le 7 octobre, le monde occidental fait à Israël l'injonction d'une "réponse proportionnée" au pogrom que le Hamas a mené contre lui. Certains commentateurs ont déjà relevé l'absurdité d'une telle exigence. A la barbarie extrême des actes perpétrés contre des vieillards, des personnes malades, des femmes enceintes et des enfants, Israël, qui doit protéger ses citoyens, pouvait-il envisager une autre réponse que la guerre?
25494338916_b1bfeda7e1_b
Depuis l'attaque du 7 octobre du Hamas contre Israël, le monde est partagé en deux camps: celui des Palestiniens et de leurs soutiens et celui des Israéliens et de leurs sympathisants. Les premiers dénoncent un Etat colonial et raciste, les seconds invoquent le droit des Israéliens de vivre dans leur pays et de se défendre contre leurs agresseurs. Est-il possible de voir un peu plus clair dans ce conflit? Cet article tente d'y contribuer.