Ressources – IQRI.org

QUELQUES LIENS

De très nombreux sites présentent l’islam de manière positive, critique ou académique (ces trois catégories n’étant pas toujours étanches). Sans nullement cautionner le contenu de ces sites, en voici une petite sélection.

 

Présentation positive

 

http://oumma.com/

(Site d’information répondant aux intérêts et questions des musulmans de France. Propose des articles sur l’actualité ainsi que des interviews vidéo abordant différentes problématiques intéressant les musulmans.)

 

https://www.ajib.fr

(Point de vue musulman sur l’actualité française et internationale. Nouvelles concernant les fêtes

du ramadan, de l’Aïd, etc.)

 

https://www.lescahiersdelislam.fr

(Le but du site est de valoriser le patrimoine de l’islam et de restaurer une « image non altérée de l’islam ». Extrait du site.)

 

https://islamhouse.com/fr/

(Site multilingue qui veut offre un point de vue officiel saoudien.)

 

http://www.fids.ch

(Site officiel de la Fédération des organisations islamiques de Suisse.)

http://www.uoif-online.com

(Site de l’Union des Organisations islamiques de France, dont le nom depuis 2018 est Musulmans de France. Comme d’autres Fédérations et Organisations, ce mouvement est proche des Frères musulmans, même s’il s’en défend.)

 

http://lmbonline.be

(Site de la Ligue des musulmans de Belgique, membre aussi de la FOIE, Fédération des Organisations islamiques d’Europe.)

 

http://forum-islam.ch

(Site du Forum pour un Islam progressiste. Ce site ne prêche pas une application à la lettre du Coran. Il cherche à libérer l’islam de l’impasse d’hostilité culturelle dans laquelle il se trouve. Voir leurs prises de position sur les questions des mariages forcés, du foulard, mariages mixtes, le droit à l’autodétermination de la femme, l’homosexualité…)

 

Présentation critique

 

https://blog.sami-aldeeb.com

(Site de Sami Aldeeb, docteur en droit et directeur du Centre de droit arabe et musulman. Ce site se veut « une source d’informations provenant de différents sites et représentant différentes tendances sans censure autour des religions en général, et de l’islam en particulier ». Extrait du site.)

 

http://islamisation.fr

(Site de l’Observatoire de l’islamisation dirigé par Joachim Véliochas. Il se présente comme « la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde ». Extrait du site.)

 

https://www.dreuz.info

(Site chrétien et conservateur qui traite de géopolitique. Y écrivent notamment des auteurs tels Alexandre del Valle, l’abbé Alain René Arbez, Bat Ye’or…)

 

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch

(Blog de Mireille Vallette qui, depuis de nombreuses années, met en garde contre l’islamisation en Suisse et en Europe.)

 

http://v1.brotherrachid.com/en-us/

(Site de Frère Rachid, musulman devenu chrétien, dont les émissions critiques sur l’islam sont suivies par de très nombreuses personnes dans les pays arabes.)

 

https://www.jihadwatch.org

(Site de l’organisation américaine Jihad Watch dont le directeur, Robert Spencer, est l’auteur notamment de l’ouvrage The History of Jihad. From Muhammad to Isis.)

 

Présentation académique

 

https://www.oxfordislamicstudies.com

(Site payant d’un Centre indépendant, reconnu par l’Université d’Oxford.)

https://www3.unifr.ch/szig/fr/

(Ce Centre Suisse Islam et Société , reconnu par l’Université de Fribourg, est très critiqué pour son manque de réflexion critique à l’égard des discriminations que l’islam « officiel » peut véhiculer.)

 

http://www.religioscope.org

(Religioscope, dont le directeur est Jean-François Mayer, s’est fixé dès le départ pour ligne directrice la publication d’informations et d’analyses sérieuses et non partisanes. Il choisit une approche rigoureuse, inspirée à la fois par les principes d’un journalisme de qualité et par les idéaux d’une recherche universitaire cultivant à la fois respect et distance. Extrait du texte de présentation).

 

https://christineschirrmacher.info

(Ce site est celui de Christine Schirrmacher, une spécialiste allemande de l’islam et qui s’intéresse aussi au dialogue entre chrétiens et musulmans.)

 

https://www.islaminstitut.de/

Das evangelische Institut für Islamfragen ist ein Netzwerk von Islamwissenschaftlern und wird von den Evangelischen Allianzen in Deutschland, in Österreich und in der Schweiz getragen.

Durch Forschung und deren Präsentation in Veröffentlichung, Seminaren der Erwachsenenbildung und im politischen demokratischen Diskurs sollen Gesellschaft, Kirchen und Politik mit grundlegenden Informationen rund um das Thema „Islam“ versorgt werden.

 

https://www.answering-islam.org/

Analyse l’islam d’un point de vue chrétien

Avertissement : Some of our authors are teaching Theology, Religious Studies or even Islamic Studies at Universities. But there are too many professors of Islamic Studies who spread false information about Islam, while some self-taught laymen have a much deeper understanding. Evaluate the quality of our writings for yourself, and do not fall into the fallacy of appeal to authority.

 

http://www.pewforum.org/

Pew Research Center is a nonpartisan fact tank that informs the public about the issues, attitudes and trends shaping the world. It conducts public opinion polling, demographic research, media content analysis and other empircal social science research. Pew Research Center does not take policy positions.

 

https://islamqa.info/fr

Ce site multilingue se veut fidèle aux textes fondateurs de l’islam, sans les accommoder pour les Occidentaux.

BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE (par S. Keshavjee & C. Bibollet)

Pour l’islam, comme pour d’autres grandes traditions, il y a au moins quatre types de littérature : a. les textes fondateurs ; b. des ouvrages apologétiques ; c. des ouvrages critiques et d. des ouvrages académiques. Ces catégories ne sont pas étanches. Voici une petite sélection de livres, de références et de sites.

 

Textes fondateurs

LE CORAN

 

Il existe de nombreuses traductions du Coran en français. En voici cinq.

 

Mohammed Chiadmi, Le Noble Coran, Lyon, Editions Tawhid, 2005 (utile pour ses commentaires reflétant une théologie musulmane traditionnelle ; sans indication particulière, c’est cette traduction qui a été utilisée dans mon livre L’islam conquérant) ;

 

cheikh Hamza Boubakeur (recteur honoraire de la mosquée de Paris), Le Coran, tomes 1 et 2, Alger, ENAG/Éditions 1989 (chaque sourate étant précédée d’une introduction et d’un canevas) ;

 

Denise Masson, Le Coran I et II, Paris, Gallimard, 1967 (utile par la connaissance réelle des sources juives, chrétiennes et musulmanes manifestée dans les notes).

 

Pour un Coran organisé par ordre chronologique, cf. le travail précieux de

 

Sami Aldeeb Abu-Salieh, Le Coran, Vevey, Éditions de l’Aire 2008 (première traduction française par ordre chronologique selon l’Azhar avec renvoi aux variantes, aux abrogations et aux écrits
juifs et chrétiens).

Nouvelle version mise à jour : Le Coran par ordre chronologique arabe-français, CreateSpace, 2016.

 

Pour un ouvrage d’introduction apologétique, cf.

 

Malek Chebel et Sohaib Sultan, Le Coran pour les Nuls, Paris, Éditions First, 2012.

De nombreux sites rendent accessibles le Coran. En voici un. https://quran.com. Ce site offre aussi l’avantage d’accéder à un « mot à mot » (arabe-anglais) fort utile. http://corpus.quran.com/wordbyword.jsp

 

HADITHS

 

Pour une traduction en français, cf. les 4 volumes El-Bokhâri, Les traditions islamiques, Paris, Éd. Maisonneuse, 1906-1914 (1977). Et plus récemment, en arabe et en français, traduction et commentaire de Mokhtar Chakroun, Sahîh al-Boukhârî, Éditions Al Qalam, 5
volumes, Paris, 2012.

 

Le recueil Sahîh Muslim, considéré traditionnellement comme le troisième ouvrage le plus authentique, après le Coran et le Sahîh al-Boukhârî, est aussi disponible dans une version arabe et française : Sahîh Muslim, Éditions al-Hadîth, 6 volumes, Bruxelles, 2012.

Une des sélections de hadîths (Al-Boukhârî, Muslim, At-Tirmidhî et d’autres) ayant connue un très grand succès est celle de l’imam An-

 

Nawawî (1233-1277).

En français, cf. An-Nawawî, Les quarante hadiths (avec commentaire), Paris, Éditions Maison d’Ennour, 2001.

 

Pour une présentation apologétique de ces textes, cf. de Mostafa Suhayl Brahami, Comprendre l’Islam à travers les 40 hadiths Nawawî
et ses commentaires, Lyon, Tawhid, 2010.

 

Une classe spéciale parmi ces hadîths, les hadîths Qudsi ou sacrés, regroupe, selon les musulmans, les paroles d’Allah transmises
directement par Mohammed dans ces hadîths. Pour un recueil de ceux-ci, cf. la compilation d’Al-Nawawî, Recueil de Hadiths Qudsi. Paroles divines annoncées par le Prophète, Paris, Editions IQRA, 1998.

 

Les hadîths sont accessibles sur divers sites. En voici deux. https://sunnah.com (en anglais) http://sahihboukhari.free.fr

 

SIRA

 

Ferdinand Wüstenfeld publia en Allemagne, au milieu du 19e siècle, une édition critique en deux volumes de la biographie de Mohammed
selon Ibn Ishaq et remaniée par Ibn Hisham. Celle-ci est encore utilisée aujourd’hui comme texte de référence.

 

Pour une traduction en anglais, cf. l’ouvrage de référence de

  1.  
  2. Guillaume, The Life of Muhammad, Oxford University Press, (1955) 1998.

Une traduction annotée en français est dorénavant disponible en deux tomes: c’est celle d’A. Badawî, Ibn Ishaq, Muhammed, Beyrouth, Les Éditions Albouraq, 2001.

 

La monumentale Histoire d’Al-Tabarî, dont plusieurs sections sont consacrées à Mohammed, est disponible en 40 volumes aux éditions State University of New York Press.

 

Pour une traduction en français de la partie qui concerne Mohammed, cf. Tabarî, La Chronique. Histoire des prophètes et des rois. Mohammed, sceau des prophètes, Arles, Actes Sud / Sindbad, 1983, volume 2.

 

Pour une présentation clairement apologétique de la vie de Mohammed (les épisodes sombres sont minimisés ou passés sous silence), cf.

 

Tariq Ramadan, Muhammad, Vie du Prophète. Les enseignements spirituels et contemporains, Paris, Presses du Châtelet, 2006.

Pour des présentations « académiques », cf.

 

Maxime Rodinson, Mahomet, Paris, Seuil, 1961 (orientaliste avec une sensibilité marxiste) ;

 

Montgomery Watt, Mahomet, Paris, Payot, (1962) 1989 (ouvrage grand public, regard érudit et bienveillant) et

 

Tilman Nagel, Mahomet, Genève, Labor et Fides, 2012 (biographie historicocritique cherchant à utiliser l’ensemble des sources à disposition) ;

 

F.E. Peters, Muhammad and the Origins of Islam, New-York, State University of New-York, 1994.

Pour une présentation comparatiste, critique et chrétienne par un ancien professeur d’Al-Azhar, cf.

 

Mark Gabriel, Jésus et Mahomet, Romanel, Ourania, 2010.

 

DROIT ISLAMIQUE

 

Un ouvrage de référence en anglais et en arabe, est celui de Ahmad ibn Naqib al-Misri, Reliance of the Traveller, Beltsville, amana publications, 1997. (C’est le premier ouvrage de droit islamique traduit dans une langue européenne et reconnu par Al-Azhar. L’auteur, al-Misri (1302-1367), est un musulman de l’école juridique shaféite. Même si le traducteur n’a pas jugé bon de traduire les sections consacrées à l’esclavage, celles consacrées au djihad (p.599s) explicitent la position classique reconnue par tous les musulmans : le djihad comme guerre de conquête, statut inférieur des non-musulmans, etc.).

 

Un ouvrage synthétique et apologétique, largement diffusé, est celui d’Abû Bakr Al-Jazâ’iri, La voie du musulman, Paris, Maison d’Ennour, 2011.

 

Voici deux ouvrages académiques par des professeurs vivant en Occident : Hervé Bleuchot, Droit musulman, Presses universitaires d’Aix-Marselle, 2000 ; Sami Aldeeb, Introduction au droit musulman : Fondements, sources et principes, CreateSpace, 2012.

 

OUVRAGES APOLOGETIQUES

 

Les ouvrages apologétiques sur l’islam sont très nombreux et disponibles sur beaucoup de sites de librairie en ligne. Voici une brève sélection de textes reflétant les deux pôles du libéralisme et du radicalisme.

 

Par des musulmans « libéraux »

 

Mohammed Arkoun, Ouvertures sur l’islam, Paris, Jacques Grancher, 1992 ;

 

Mohamed Charfi, islam et liberté. Le malentendu historique, Paris, Albin Michel, 1998 ;

 

Muhammad Saïd al-Ashmawy, L’islamisme contre l’islam, Paris, Éditions de la Découverte, 1989 ;

 

Rachid Benzine, Les nouveaux penseurs de l’islam, Paris, Albin Michel, 2008 ;

 

Soheib Bencheikh, Marianne et la France laïque, Paris, Grasset, 1998 ;

 

Hamadi Redissi, Le Pacte de Nadjd. Ou comment l’islam sectaire est devenu l’islam, Paris, Seuil, 2007 ;

 

Hechmi Dhaoui (musulman tunisien) et Gérard Haddad (juif tunisien), Musulmans contre Islam. Rouvrir les portes de l’Ijtihad, Paris, Cerf, 2006 ;

 

Fouad Zakariya, Islamisme ou laïcité. Les arabes à l’heure du choix, Paris, Éditions de la Découverte, 1991 ;

 

Abdennour Bidar, Un Islam pour notre temps, Paris, Seuil, 2004 ;

 

Abdelmajid Charfi, L’islam entre le message et l’histoire, Paris, Albin Michel, 2004.

 

Par des musulmans « radicaux » (ligne des « Frères musulmans »)

 

Six Tracts of Hasan Al-Bannâ, Salimiah (Kuwait), International Islamic Federation of Student Organizations;

 

Saïd Ramadan, La Sharî’a. Le Droit islamique, son envergure et son équité, Paris, Al Qalam, 1997 ;

 

Youssef Qaradhawi, Le licite et l’illicite en islam, Paris, Al Qalam, 2005 ; Pourquoi l’islam ?, Paris, Arissala, 2012 ;

 

Hani Ramadan, Articles sur l’Islam et la Barbarie, Centre Islamique de Genève/Alysar, 2001.

Des textes de référence du mouvement -sur les thèmes du djihad, du califat et de la Charia- sont présentés dans le livre de

 

Joachim Véliocas, Les Frères Musulmans dans le texte, Tatamis, 2016.

 

OUVRAGES CRITIQUES

 

De plus en plus d’ouvrages critiques sur l’islam, et la violence qu’il génère, ont été édités ces dernières années. En voici une sélection.

 

Critiques générales de l’islam

 

Ibn Warraq, Pourquoi je ne suis pas musulman, Lausanne, L’Âge d’Homme, 1999 ;

 

Abdelwahab Meddeb, La maladie de l’islam, Paris, Seuil, 2002 ;

 

Wafa Sultan, L’Islam en question. Elle ose dire tout ce que les musulmans ne veulent entendre sur leur religions, Le Triadou, ISLAM&O éditions, 2011 ;

 

Hamid Zanaz, L’islamisme, vrai visage de l’islam, Paris, Les éditions de Paris, 2012 ;

 

Zineb, Détruire le fascisme islamique, Éditions Ring, 2016 ;

 

Lydia Guirous, « Ça n’a rien à voir avec l’islam » ? Face à l’islamisme, réveillons-nous, réveillez-vous ! Paris, Plon, 2017 ;

 

Adonis, Violence et Islam, Paris, Seuil, 2015 ;

 

Aquila, Pour un monde sans islam, Tatamis, 2016 ;

 

Paul Korlov, Interdire l’islam ? Réflexions pour apaiser l’avenir, CreateSpace, 2016.
Courrier international, Les libres-penseurs de l’islam, hors série, nov.-déc. 2016.

 

Critiques des textes fondateurs et de l’histoire musulmane

 

Malek Sibali, L’ISLAM sacrée violence. Textes fondateurs, Versailles, Éditions de Paris, 2011 ;

 

Otilio Klass-Amann, Pourquoi DAECH nous tue. Les origines de la violence en islam, dans le Coran, les hadiths et la biographie du Prophète, Jongny, Editions A-Eurysthee, 2017 ;

 

Christine Tasin et René d’Armor, Les assassins obéissent au Coran, Paris, Résistance Républicaine, 2016 ; Laurent Lagartempe, Le Coran
contre la République. Les versets incompatibles, Versailles, Éditions de Paris, 2006 ;

 

Johan Bourlard, Le Jihâd. Les textes fondateurs de l’islam face à la modernité, Versailles, Éditions de Paris, 2015.

 

Jean Robin, Le livre noir de l’islam. Massacres, esclavage, terrorisme, racisme, barbarie, intolérance, etc., Tatamis, 2013.                                                                                                            

 

Critique des « pathologies » de Mohammed

 

Ali Sina, La psychologie de Mahomet et des musulmans, Tatamis, 2015. Critiques de l’islam « radical »

 

Christophe Deloire, Christophe Dubois, Les islamistes sont déjà là. Enquête sur une guerre secrète, Paris, Albin Michel, 2004 ;

 

Lionel Favrot, Tariq Ramadan dévoilé, Lyon Mag’, 2004 ;

 

Paul Landau, Le Sabre et le Coran. Tariq Ramadan et les Frères musulmans à la conquête de l’Europe, Monaco, Editions du Rocher, 2005 ;

 

Farid Abdelkrim, Pourquoi j’ai cessé d’être islamiste, Paris, Les points sur les i, 2015 ;

 

Mohamed Louizi, Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans. Retour éclairé vers un islam apolitique, Paris, Michalon, 2016 ;

 

Yolande Geadah, Femmes voilées, intégrismes démasqués, Montréal, VLB éditeur, 1996 ;

 

Leila Babès, L’utopie de l’islam, la religion contre l’Etat, Paris, Armand Colin, 2011 ;

 

Malek Chebel, Changer l’islam, Dictionnaire des réformateurs musulmans des origines à nos jours, Paris, Albin Michel, 2013 ;

 

François Fillon, Vaincre le totalitarisme islamique, Paris, Albin Michel, 2016 ;

 

Isabelle Kersimon, Jean-Christophe Moreau, Islamophobie, la contre-enquête, Plein Jour, 2014 ;

 

Pascal Bruckner, Un racisme imaginaire, islamophobie et culpabilité, Paris, Grasset, 2017.

 

OUVRAGES ACADEMIQUES

 

Aucun ouvrage « académique » n’est totalement « neutre ». S’il reflète sans partis-pris l’enseignement et la vie d’une tradition religieuse, il tend à devenir « apologétique » (c’est le cas notamment de différentes analyses « sociologiques »). S’il étudie l’origine et l’histoire de pratiques contraires à la vision « humaniste » ou « philosophique » du chercheur, l’auteur tend à le dire. L’apport d’une recherche « académique », c’est d’utiliser une méthodologie historique, comparatiste et critique. Elle cherche, dans son idéal, non pas à justifier ou à accuser, mais à expliquer, à comprendre et à faire comprendre. Pour ce faire, la vision du monde du chercheur, areligieuse ou religieuse, intervient nécessairement.

 

Généralités

 

Janine Sourdel, Dominique Sourdel, Dictionnaire historique de l’islam, Paris, Quadrige/PUF, 2004 ;

 

The Princeton Encyclopedia of Islamic Political Thought, Princeton, Princeton University Press, 2012.

 

Dominique Sourdel, L’islam, Paris, PUF, (1949) 2009 ;

 

Louis Gardet, L’islam. Religion et communauté, Paris, Desclée de Brouwer, (1967) 2002 ;

 

Alfred-Louis de Prémare, Les fondations de l’islam. Entre écriture et histoire, Paris, Seuil, 2002 ;

 

Bruno Étienne, Islam, les questions qui fâchent, Paris, Bayard, 2003 ;

 

Bernard Lewis, Islam, Paris, Gallimard, 2005 ;

 

Gabriel Said Reynolds, The Emergence of Islam, Minneapolis, Fortress Press, 2012 ;

 

Marie-Thérèse Urvoy, Islamologie et monde islamique, Paris, Cerf, 2016 ;

 

Le Coran

 

Pour divers chercheurs contemporains, le Coran doit non seulement être replacé dans son contexte historique (ce que tous admettent), mais il est éclairé par son contexte « anthropologique », « linguistique » (rhétorique tribale ; sources araméennes et syriaques derrière le texte arabe), « religieux » (mouvements judéo-chrétiens ou judéo-nazaréens politisés comme source d’inspiration pour les premières communautés arabo-musulmanes; liturgies juives et chrétiennes à la base du Coran…). De plus en plus de chercheurs affirment que le Coran n’a pas été communiqué par Mohammed, mais composé par un collectif d’auteurs plus tardifs. Et que cette composition reflète les préoccupations des premiers califes.

 

Alfred-Louis de Prémare, Aux origines du Coran. Questions d’hier, approches d’aujourd’hui, Paris, Téraèdre, 2015 ;

 

Keith E. Small, Holy Books have a History : New Testament and Qur’an Manuscripts, Avant Ministries ;

 

Fred M. Donner, Narratives of Islamic Origins, The Begennings of Islamic Historical Writing, Princeton, Darwin Press, 1998 ;

 

Jacqueline Chabbi, Le Coran décrypté. Figures bibliques en Arabie, Paris, Cerf, 2014 ; Les trois piliers de l’islam. Lecture anthropologique du Coran, Paris, Seuil, 2016 ;

 

Christoph Luxenberg, The Syro-Aramiac Reading of the Koran : A Contribution to the Decoding of the Language of the Koran, Prometheus Books, 2009 ;

 

Édouard-Marie Gallez, Le messie et son prophète. Aux origines de l’islam. Tome 1. De Qumrân à Muhammad, Versailles, Éditions de Paris, (2005) 2012 ; Tome 2. De Muhammad des Califes au Muhammad de l’histoire, Versailles, Éditions de Paris, (2005) 2010 ;

 

Leila Qadr et Arrun Amine Saad Edine, Les 3 visages du Coran. Tome 1. Analyse à la lumière de la Bible et l’araméen. Tome 2. Les scénarios de l’écriture, Paris, Éditions de Paris, 2014.

Certains de ces livres, notamment ceux d’E.-M. Gallez, ont été résumés et vulgarisés par Odon Lafontaine, Le grand secret de l’islam, disponible sur son site : https://legrandsecretdelislam.com

 

L’histoire et l’actualité

 

Bernard Lewis (dir.), L’Islam, d’hier à aujourd’hui, Paris/Bruxelles, Bordas/Elsevier, 1981.

 

Joseph Burlot, La civilisation islamique, Paris, Hachette, 1982 ;

 

Marshall G.S. Hodgson, L’Islam dans l’histoire mondiale, Arles, Actes Sud, 1998.

 

Roel Meijer, Global Salafism, Islam’s New Religious Movement, New-York, Columbia University Press, 2009 ;

 

Shaykh Yusuf Al-Qaradawi, Priorities of the Islamic Movement in the Coming Phase, Swansea, Awakening Publications, 2000.

Sur l’aspect conquérant de l’islam, dès les origines et durant son histoire, voici quelques ouvrages de référence :

 

George F. Nafziger, Mark W. Walton, Islam at War. A History, Westport, Praeger, 2003 ;

 

Efraim Karsh, Islamic Imperialism. A History, New Haven, Yale University Press, 2006 ;

 

Robert Gleave, Istvan T. Kristo-Nagy, Violence in Islamic Thought from the Qur’an to
the Mongols, Edinburgh, Edinburgh University Press, 2016 ;

 

Robert G. Hoyland, In God’s Path. The Arab Conquests and the Creation of an Islamic Empire, New York, Oxford University Press, 2015 .

 

Ali Merad, L’islam contemporain, Paris, PUF, (1984) 2007 ;

 

Mondher Kilani (dir.), Islam et changement social, Lausanne, Editions Payot, 1998 ;

 

Gilles Kepel, Terreur et martyre. Relever le défi de civilisation, Paris, Flammarion, 2008 ;

 

Olivier Roy, En quête de l’Orient perdu. Entretiens avec Jean-Louis Schlegel, Paris, Seuil, 2014.

 

OUVRAGES CHRETIENS

 

Plusieurs auteurs d’ouvrages « académiques » sont aussi chrétiens, ou de culture chrétienne. Voici quelques ouvrages de personnes qui, tout en connaissant très bien l’islam, explicitent leur foi chrétienne.

 

Claude Molla, L’Islam, c’est quoi ? 150 questions et réponses, Genève, Labor et Fides, 1989 ;

 

Andreas Maurer, L’ABC de l’islam, Ourania, Romanel, 2008

 

Jean Damascène, Ecrits sur l’islam, Paris, Cerf, 2011 ;

 

Marie-Thérèse et Dominique Urvoy, La mésentente, Dictionnaire des diffiultés doctrinales du dialogue islamo-chrétien, Paris, Cerf, 2014 ;

 

Christine Schirrmacher, L’islam. Histoire. Doctrines. Islam et christianisme, Charols, Excelsis, 2016;

 

Adrien Candiard, Comprendre l’islam ou plutôt : pourquoi on n’y comprend rien, Paris, Flammarion, 2016 ;

 

Annie Laurent, L’islam, Paris, Artège, 2017 .

 

Moucarry Chawkat, La foi à l’épreuve. L’Islam et le Christianisme vus par un arabe chrétien, Charols, Excelsis, 2014 ; Deux prières pour aujourd’hui, le Notre Père et la Fatiha, Montrouge, Bayard, 2015 ;

 

Karim Arezki, Jésus dans le Coran et la Bible, Pontault-Combault, Editions Farel, 2016 ;

 

Jamil Chabouh, Karim Arezki, L’islam, un regard chrétien, Paris, Croire et lire, 2014

 

Mark Gabriel, Islam et terrorisme. Ce que le Coran dit sur le christianisme, la violence et la guerre sainte, Romanel, Ourania, 2007 ;

 

Frère Rachid, Daech et l’Islam. L’analyse d’un ex-musulman, Montrouge, FNACF, 2017.

 

Thèmes divers

 

Violence au nom de Dieu

 

Beaucoup d’ouvrages existent sur cette thématique. Voici une petite sélection.

 

David Cumin, Histoire de la guerre, Paris, Ellipses Éditions, 2014 ;

 

Elie Barnavi, Anthony Rowley, La guerre de religion à travers l’histoire VIIe – XXIe siècle, Paris, Perrin, 2006 ;

 

Elie Barnavi, Les religions meurtrières, Paris, Flammarion, 2006 ;

 

Joseph Yacoub, Au nom de Dieu ! Les guerres de religions d’aujourd’hui et de demain, Paris, JC Lattès, 2002;

 

Hamed Abdel-Samad, Le fascisme islamique, Paris, Grasset, 2017

 

Peter Sloterdijk, La folie de Dieu. Du combat des trois monothéismes, Paris, Fayard, 2012 ;

 

Michel Dousse, Dieu en guerre. La violence au coeur des trois monothéismes, Paris, Albin Michel, 2002 ;

 

Jean Flori, Guerre sainte, jihad, croisade. Violence et religion dans le christianisme et l’islam, Paris, Seuil, 2002 ;

 

Amin Maalouf, Les croisades vues par les Arabes, Paris, Lattès, 1983.

Parmi les très nombreux livres consacrés à la violence faite par les chrétiens et les Églises, cf. de

 

Marie-Françoise Baslez, Chrétiens persécuteurs. Destructions, exclusions, violences religieuses au IVe siècle, Paris, Albin Michel, 2014 ;

 

Philippe Buc, Guerre sainte, martyre et terreur. Les formes chrétiennes de la violence en Occident, Paris, Gallimard, 2017.

Pour une lecture psychanalytique de cette violence, cf.

 

Daniel Sibony, Les Trois Monothéismes. Juifs, Chrétiens, Musulmans entre leurs sources et leurs destins ; Paris, Seuil, 1992.

Pour un ouvrage précieux de lecture autocritique des textes fondateurs qui posent problème,

 

David Meyer, Yves Simoens, Soheib Bencheikh, Les Versets douloureux. Bible, Évangile et Coran entre conflit et dialogue, Bruxelles, Lessius, 2007.

 

Chi’isme

 

Sunnites et chi’ites divergent un peu sur le texte formel Coran (des chi’ites reprochent aux sunnites d’avoir enlevé quelques versets favorables à Ali) et beaucoup plus sur son interprétation et sur les hadîths. Même si tous peuvent citer Boukhârî et Muslim, les chi’ites se réfèrent en priorité au recueil de hadîths de Kulayni, Kitab al-Kafi. Ces hadîths sont accessibles aussi en ligne.

 

Les écrits des premiers imams ont une grande importance, en particulier celui d’Ali, La Voie de l’Éloquence, Édition bilingue, Beyrouth, Dar Al-Kutub Al-Islamiyyah, 1986.

Pour une présentation apologétique du chi’isme duodécimain, cf. M.H. Tabatabai, Shi’a, Qum, Ansariyan Publications, 1989.

Pour une critique sunnite du chi’isme, cf. de Moussa Al Mussawi, Les Chi’ites et la réforme, Paris, Maison d’Ennour, 1997.

Sur la riche histoire des ismaéliens (dont l’épisode des «Assassins» du 13e siècle qui consumaient du « haschich » avant de commettre des meurtres) jusqu’à la période moderne qui a vu l’établissement d’une communauté émancipée et progressiste, cf. de Bernard Nantet et Édith Ochs, Les Fils de la Sagesse. Les ismaéliens et l’Aga Khan, Paris, JC Lattès, 1998 et Farhad Daftary, The Ismâ’îlîs, Their history and doctrines, Cambridge University Press, 2004.

 

Les dhimmis

 

Bat Ye’or, Les chrétientés d’Orient entre jihâd et dhimmitude, VIIe au XXe siècle, Paris, Cerf, 1991 ; Juifs et chrétiens sous l’islam. Les dhimmis face au défi intégriste, Paris, Berg International, 1994 ; Le dhimmi. Profil de l’opprimé en Orient et en Afrique du Nord depuis la conquête arabe. Préface de Jacques Ellul, Les provinciales, 2017 ;

 

Paul B. Fenton et David G. Littman, L’exil au Maghreb. La condition juive sous l’Islam. 1148-1912, Paris, Presses de l’université Paris-Sorbonne, 2010.

 

Esclavagisme islamique

 

Alors que l’esclavagisme occidental a été beaucoup étudié, l’esclavagisme islamique, probablement pire et encore actuel, l’a été très peu. Voici toutefois quelques ouvrages.

 

Tidiane N’Diaye, Le génocide voilé. Enquête historique, Paris, Gallimard, 2008 ;

 

Malek Chebel, L’esclavage en Terre d’Islam, Paris, Fayard/Pluriel, 2010 ; Robert C. Davis, Esclaves chrétiens, Maîtres musulmans. L’esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800), Paris, Editions Jacqueline Chabon, 2006 ;

 

Jacques Heers, Les Barbaresques. La course et la guerre en Méditerranée XIVe-XVIe siècle, Paris, Editions Perrin, 2001 ; Les négriers en terres d’islam. La première traite des Noirs VIIe-XVIe siècle, Paris, Perrin, 2007.

 

Persécutions contemporaines

 

Toutes les communautés religieuses du monde peuvent être persécutées là où elles sont minoritaires. Sans oublier les autres persécutés, voici une sélection d’ouvrages consacrés aux chrétiens persécutés, en particulier là où l’islam radical prédomine.

 

Jean-Michel di Falco, Timothy Radcliffe, Andrea Riccardi (dir.), Le livre noir de la condition des chrétiens dans le monde, Paris, XO
Éditions, 2014 ;

 

Ramond Ibrahim, Crucified Again. Exposing Islam’s New War on Christians, Wahington, Regnery Publishing, 2013 ;

 

Alexandre del Valle, Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd’hui ? La nouvelle christianophobie, Paris, Maxima, 2011;

 

Frédéric Pons, Le martyre des chrétiens d’Orient, Paris, Calmann-Lévy, 2017.

 

Mosquées et radicalisme en Europe et dans le monde

 

Sur la diversité des musulmans et des mosquées en Suisse, cf.

 

Mallory Schneuwly Purdie, Matteo Gianni et Magali Jenny (dir.), Musulmans d’aujourd’hui. Identités plurielles en Suisse, Genève, Laboret Fides, 2009 et

 

Christophe Monnot (dir.), La Suisse des mosquées. Derrière le voile de l’unité musulmane, Genève, Labor et Fides, 2013.

Pour une présentation critique de ces mosquées, cf.

 

Mireille Vallette, Le radicalisme dans les mosquées suisses. Islamisme, djihad culturel et concessions sans fin, Sion, Xenia, 2017. Et

 

Saïda Keller-Messahli, La Suisse, plaque tournante de l’islamisme, Neuchâtel, Editions Livreo-Alphil, 2018.

Pour une présentation critique de l’islamisation en France et en différents pays d’Europe, cf.

 

Philippe De Villiers, Les cloches sonneront-elles demain ? La vérité sur l’histoire de l’islamisation de la France, Paris, Albin Michel, 2016 ;

 

Joachim Véliocas, Mosquées Radicales. Ce qu’on y dit. Ce qu’on y

lit, Poitiers, DMM, 2016.

 

Pour une présentation critique de l’islam radical au Canada, cf. l’ouvrage collectif, SUBMISSION : The Danger of Political Islam to Canada. With a Warning to America, Canadian Centre for the Study of Extremism, 2017.

 

Pour une critique de la radicalisation de l’islam en Afrique, cf.

Jean-Paul Ngoupandé, L’Afrique face à l’islam, Paris, Albin Michel, 2003.

 

Islam et Occident

 

Pour une présentation « académique », cf. 

 

Jacques Waardenburg, Islam et Occident face à face. Regards de l’Histoire des Religions, Genève, Labor et Fides, 1998 ;

 

Yolande de Crussol (dir.), Islam et Occident. Rencontre et conflits, Paris, Éditions de Paris, 2008 ;

 

Gabriel Martinez-Groz, Lucette Valensi, L’Islam, l’islamisme et l’Occident. Genèse d’un affrontement, Paris, Seuil, 2013.

Pour une présentation « apologétique » par deux musulmans qui sont frères, et proches des Frères musulmans, cf. l’ouvrage « frontal »

de Hani Ramadan, L’Islam et la dérive de l’Occident, Paris, Editions Maison d’Ennour, 2001 et l’ouvrage « accommodant » de Tariq
Ramadan, Être Occidental et Musulman aujourd’hui, Paris, Châtelet, 2015. (Hani Ramadan a affirmé dans une interview que lui et son frère étaient « les deux faces d’une même médaille»).

Pour une présentation par un musulman libéral, cf.

 

Abdennour Bidar, Histoire de l’humanisme en Occident, Paris, Armand Collin, 2014.

 

Pour des analyses géostratégiques, cf.

 

Richard Labéviaire, Les dollars de la terreur. Les États-Unis et les islamistes, Paris, Grasset, 1999 ;

 

Alexandre del Valle, Islamisme et États-Unis. Une alliance contre l’Europe, Lausanne, l’Age d’Homme, 1999 ; Le totalitarisme islamiste à l’assaut des démocraties, Paris, Éditions des Syrtes, 2002.

 

Pour des analyses qui veulent mettre en garde l’Occident contre l’islam radical et conquérant, cf.

 

Chahdortt Djavann, Que pense Allah de l’Europe ?, Paris, Gallimard, 2004 ;

 

Bat Ye’or, L’Europe et le spectre du califat, Les provinciales, 2010 ;

 

Lieutenant-Colonel Jean-François Cerisier, Guerre à l’Occident. Guerre en Occident, Éditions Riposte Laïque, 2015 ;

 

Boualem Sansal, Gouverner au nom d’Allah, Islamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe, Paris, Gallimard, 2013 ;

 

Ivan Roufiol, La guerre civile qui vient, Paris, Pierre-Guillaume de Roux, 2016.

 

L’Occident et l’impérialisme

 

Pour une présentation « académique » de l’Occident, cf.

 

Jean Tulard (dir.), Les empires occidentaux de Rome à Berlin, Paris, PUF, 1997 ;

 

Philippe Nemo, Qu’est-ce que l’Occident, Paris, PUF, 2013.

Pour une critique de l’impérialisme et de l’Occident, cf. l’ouvrage classique de

 

Lénine, L’impérialisme, stade suprême du capitalisme (1916), Paris, Editions sciences marxistes, 2005 ;

 

Hannah Arendt, Les origines du totalitarisme. L’impérialisme (1951), Paris, Fayard, 1982 ;

 

Jean Ziegler, Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent, Paris, Fayard, 2002 ; La Haine de l’Occident, Paris, Albin Michel, 2008 ;

 

Edward W. Said, Culture et impérialisme, Paris, Fayard/Le Monde diplomatique, 2000 ; L’Orientalisme, l’Orient créé par l’Occident, Paris, Editions Points, 2005 ;

 

Michael Parenti, L’horreur impériale. Les États-Unis et l’hégémonie mondiale, Bruxelles, Éditions Aden, 2004 ;

 

David Harvey, Le Nouvel Impérialisme, Paris, Les Prairies ordinaires, 2010 ;

 

Noam Chomsky, André Vltchek, L’Occident terroriste. D’Hiroshima à la guerre des drones, Montréal, Ecosociété, 2015.

Pour une défense lucide de l’Occident, cf.

 

Jacques Ellul, Trahison de l’Occident, Paris, Calmann-Lévy, 1975 ; Islam et judéo-christianisme, Paris, PUF, 2004

 

Daniel Lefeuvre, Pour en finir avec la repentance coloniale, Flammarion, 2008 ;

 

Alexandre del Valle, Le complexe occidental. Petit traité de déculpabilisation, Paris, Éditions du Toucan, 2014.